Pourquoi coworker dans une guinguette?




En cette période de rentrée où nous voulons encore profiter du plein air, mais aussi parce que la pandémie nous a un peu freiné dans nos élans de procéder à des réservations de salle, la France se met à reprendre des habitudes délaissées. Alors même que ces guinguettes avaient été fermées pour des raison de santé publique...


Sur notre compte Instagram @lafabriquedunom, nous vous avons partagé quelques produits français sur la route des vacances avec le Fabriqué en France. Penchons-nous du côté des habitudes typiquement françaises en matière de vie sociale et restauration...mais pas seulement!


Je vous invite ainsi à découvrir l'origine de ces lieux, et vous comprendrez ainsi pourquoi nous pouvons coworker dans ces endroits si spécifiques et si français à la fois.


1. Connaissez-vous l'origine du mot guinguette?




La guinguette est à l'origine un cabaret populaire en banlieue parisienne, en plein air, dans la verdure, où l'on peut consommer et danser.


C'est aussi une petite maison de campagne, guinguette ou petit pavillon servant à la famille, dans les beaux jours, pour aller prendre le thé et respirer plus à l'aise au grand air loin du goudron de la ville.

On y buvait un petit vin, produit des vignes qui dépendait du clos Guinguet. Ce nom donna naissance au nom de guinguettes à ces endroits.


Le mot est aussi originaire du célèbre bal-guinguette de Pierre Guinguet, fondateur vers 1640 d'un cabaret à Ménilmontant.


En réalité, la guinguette est initialement due à la taxe qui frappait les marchandises qui entraient dans la ville de Paris vers 1860. En s'établissant en dehors des murs de la ville, ces établissements n'y étaient pas soumis. Certaines guinguettes ne se trouvaient pas éloignées de fleuves où se pratiquait le canotage.


Ce n'est que vers la fin du XVIIIe siècle que les guinguettes commencèrent à vraiment se distinguer des simples débits de boisson, en proposant leur activité de petits bals.


Elles étaient à cette époque surtout fréquentées l'été, le dimanche par un public familial, le lundi par les ouvriers et le jeudi par les étudiants.


2. La disparition des guinguettes pour des raisons sanitaires...



La fréquentation des guinguettes relève d’un véritable art de vivre. Très ancrée dans les pratiques, ce lieu revêt un symbole culturel très fort au niveau artistique entre littérature et peinture avec l’école impressionniste.


La représentation de ces établissements et de ceux qui s’y détendent offre un choix assez nouveau de sujets « quotidiens » et « populaires », loin de tout académisme.


Malheureusement, une interdiction de baignade dans les rivières a provoqué le déclin des guinguettes. Cette interdiction était motivée par des motifs d'hygiène (qualité de l'eau dégradée dans les années 1960-1970) et de sécurité (risques dus au trafic des péniches et noyade).


C'est ainsi qu'elles passent dans le domaine de la nostalgie au travers d'une influence conjuguée des zones pavillonnaires, de la télé, des boîtes et du rock. Tous ces éléments socioculturels vont donner rapidement l'arrêt des guinguettes.


3. Ce que sont devenues les guinguettes...



Depuis les années 1980, on assiste à un certain renouveau, en particulier dans les boucles de la Marne, mais aussi en Basse-Normandie, en Indre-et-Loire à Tours, et tout le long de La Loire jusqu'à Nantes.


Une association Culture guinguettes se consacre même à la conservation du patrimoine et de la tradition des guinguettes.


Il y avait un vrai mélange d'artisans, d'ouvriers, d’étudiants, de bohème et de gens du monde…la guinguette fut avant tout un art de vivre, une expérience exceptionnelle de brassage social et culturel.


Depuis la pandémie de 2020, ces guinguettes permettent de renouer contact avec la nature sans trop de distance géographique, mais aussi de respirer au grand air.


C’est pourquoi, les adhérentes de Femmes des Territoires d’Angers ont organisé leur quartier général pour leurs rencontres en présentiel autour de ces lieux. C'est un endroit idéal entre ville et nature pour décristaliser la tension entrepreneuriale que chacune de nous avons traversé durant cette pandémie.


Distance sociale assurée, discussion au grand air, quartier traversant pour toutes nos membres (axes routiers privilégiés pour réunir les campagnes et villes à pied, à vélo comme en voiture), toutes les conditions sont requises pour assurer une vraie sérénité dans la joie et la bonne humeur.


4. Les bénéfices du grand air pour travailler.


Ainsi, nous guingons nos idées et nos projets:


➡️ assises au grand air, parfois autour d’un café ou d’un petit verre (avec des jolies bulles de notre région, et non un petit vin aigre comme autrefois), nous changeons de contexte. De nombreuses études démontrent le bénéfice sur la santé psychique de se retrouver au grand air au moins une fois par mois.


➡️ parfois en marchant autour de la guinguette dans le jardin Balzac. Là encore, des études démontrent que la créativité est majorée par le mouvement physique qui influence la connexion des synapses dans les aires cérébrales. Vous pourrez retrouver un article dans lequel nous évoquons les bienfaits de la marche tout en faisant des réunions professionnelles: Pourquoi créer un nom en marchant ?


En résumé, plus nous travaillons ensemble, plus nous faisons bouger les lignes !

Maintenant vous savez aussi que les vrais projets naissent et prennent vie dans un brassage de rencontres de tout horizon. Ne vivre qu’entre entrepreneurs, nous pouvons vite avoir le vertige ou ne voir que des impasses.


Vous avez aussi pu comprendre que la manière de travailler entre collègues ou partenaires, amène une fenêtre sur votre vision et vos valeurs d'entreprise. Choisir un lieu de rencontre professionnelle ne se fait jamais au hasard. Chaque lieu signifie symboliquement une philosophie d'entreprise et signe l'empreinte de votre identité de marque: sortir du cadre, créer, proposer une expérience client marquante, mélanger des approches pluridisciplinaires. Enfin, proposer des échanges en étant assis pour favoriser la concentration, la signature de contrat ou l'analyse d'une problématique sera différent d'une marche pour susciter l'émulation créative et la mise en sens, le partage des expériences et points de vues.


Alors, est-ce que celà vous tenterait de nous rejoindre pour guinguer nos projets respectifs?


N'hésitez pas à nous rejoindre à notre événement de rentrée entrepreneures de Femmes des Territoires sur Angers en vous inscrivant ici


Contactez la coordination angevine pour connaître les dates de rencontres: angers@femmesdesterritoires.fr