Pourquoi créer un nom en marchant ?

Une réunion sur quatre entraîne une prise de décision (OpinionWay, avril 2017).

Dans mes expériences passées, les réunions ne correspondaient pas à mes attentes en tant que salariée, et je n’avais pas l’impression que l’entreprise avait fait un grand pas.

- Je ressortais de ces réunions toute endormie

- ou au contraire stressée d’avoir perdu du temps, ou de ne pas avoir été entendue car trop de gens parlaient des heures pour ne rien dire.


C’est pourquoi, La Fabrique du Nom propose une petite marche aux rencontres avec les client(e)s. Près de Nantes, c’est autour de l’Erdre que j'ai initié la marche en novembre 2019 pour travailler et fabriquer une identité ou les prémisses d’un nom de marque ou d’entreprise. Le paysage est magnifique et inspirant.

Si vous me connaissez: j’aime ce qui est convivial, mais aussi objectif. J’aime joindre l’utile à l’agréable. En 2021, avec le confinement et la contrainte des 10 km, rien n'est impossible. Ne plus emmener ma fille en cours à 8h est une opportunité pour me consacrer un peu de temps personnel. Ainsi, j'ai établi ma routine marche urbaine rapide tous les matins entre 8H et 9h avant de commencer ma journée professionnelle parallèlement à l'école à la maison.


Alors, je vous propose de voir les atouts de cette marche pas si anodine pour notre bon fonctionnement quotidien, les questions qui peuvent se poser si vous souhaitez proposer cette démarche,

1. Quels sont les atouts du walking meeting en travaillant?


Si vous vous souvenez : j’aime pratiquer la marche nordique ou marche urbaine car ceci permet :

- de se détendre.

- de faire de l’exercice physique, pour pallier à ma sédentarité devant les heures passées sur l’ordinateur ou les dossiers, ou les livres. Je prends soin de ma santé sur le long terme.

- de réutiliser les espaces publics d’une nouvelle manière, et ce d’autant plus que les villes misent sur le développement des « coulées vertes » ou des espaces végétaux plus nombreux.

- de stimuler la créativité en prenant soin de booster notre activité cérébrale de manière saine !

- d’échanger en tant que collaboratrice et non dans un rapport de client à chef d’entreprise. Je les mets aussi à contribution dans leur réflexion, leur créativité, et leur activité physique. Cela permet d’aborder des problématiques complexes sans frontières.

C’est une pédagogie qui libère la parole et développe la relation. Nous marchons côte à côte, nous cheminons ensemble comme des compagnons de route.

C’est aussi ça l’innovation dans le bien-être : nous sommes passés d’une perte de temps dans les rencontre et réunions interminables, aux rencontres en visio-conférence ou en 2.0, et maintenant en 3.0 avec le walking meeting.


2. La marche est-elle appropriée pour toute sorte de rendez-vous professionnel ?


C'est une question qui revient très souvent quand je propose cette méthode inattendue. Beaucoup de questions sont posées à ce sujet :

-"je ne sais pas si je vais arriver à penser, parler, écouter et marcher en même temps",

-"Je n'ai pas de chaussures de sport ",

-"Je ne peux pas marcher, parler et respirer avec un masque chirurgical".


Certain clients aiment bouger, aime le contact, et n'apprécient guère la relation visio quand nous résidons à deux pas des uns et des autres. Avant cette période de confinement, je me suis retrouvée plusieurs fois à faire des tests dans une même semaine car j'avais été alertée "cas contact" malgré le port du masque. Alors, pour respecter à lettre les directives de santé sanitaire, je me suis engagée de ne pas aller chez chacun de mes amis, je respecte la santé de mes clients, de mes étudiants et de tous ceux que je ne connais pas tant que la situation pandémique n'est pas plus sereine. La marche rapide me semble complètement adaptée à cette situation: tout se passe dehors, on se tient à 1 mettre de distance, et le port du masque est de rigueur. Et nous sommes que 2, nous nous retrouvons pendant les heures de journée.


Mais, il y a aussi mes propres questions, étant donné que je ne suis pas une grande sportive, puis-je proposer cette activité à un vrai sportif ? Aujourd'hui j'ai un rendez-vous dans le cadre de la finalisation du nom de marque de Fabien Aoustin.

Est-ce que j'ose proposer ma marche nordique à mon client qui est un sportif de haut niveau, qui lui-même entraîne des sportifs de hauts niveaux ? Entourée d'amis qui pratiquent des sports de performances au quotidien et affichent fièrement leurs kilomètres atteints et leur corps musclé sur les réseaux , un mari qui a pratiqué le tennis à un haut niveau, le tennis de table en championnat quand il était plus jeune... Et j'ai été longuement étiquetée d'intellectuelle et non sportive. Bref, à ce sujet, le sport a la vie dure quand il sort des sentiers battus et des étiquettes sociales. C'est sûre que mes antécédents de jeunesse en ski de fond et natation dans les Vosges comme sport hebdomadaire, je ne suis pas dans la tendance. Mes complexes peuvent jouer des tours si je commence dans ces travers. J'ai décidé de ne pas m'écouter et prendre le risque de poser cette question à Fabien!

Mais en fait, cette pratique que j’ai mise en place de manière intuitive, vous la pratiquez également de votre côté sans vous en rendre compte. Qui n’a jamais eu besoin de faire un tour ou de se lever après avoir travaillé en vain sur un problème pour se remettre les idées en place et finir par le résoudre ?


3. La marche rapide s'adapte à tous les rendez-vous créatifs.

Figurez-vous que j'ai eu raison de proposer cette démarche à mon client sportif de haut niveau! Il a beaucoup apprécié et n'a pas vu le temps passer. Il a pour habitude de courir seul et se plonger dans ses pensées. C'est une chose que je fais régulièrement, ça me permet de remettre de l'ordre dans mes pensées d'ailleurs.


Mais à deux, tout est possible pour travailler en mode créatif. La marche brise la glace que peut rencontrer tout entrepreneur dans son processus de lancement. Elle retire cette crispation et ces doutes qui nous tiennent parfois très fortement, elle détend l'atmosphère. Elle permet aussi de respirer en cadence, de s'ajuster et se réadapter, de faire attention à sa pensée tout en coordonnant les mouvements respiratoires. Et croyez-moi, le masque ne m'a absolument pas gêné pour parler. Nous n'avons surtout pas vu le temps passer. Le nom de notre collaboration a été validé, nous avons identifié les étapes prochaines à mettre en place et nous avons échanger sur nos réflexions et conseils utiles d'entrepreneurs grâce à l'oxygénation de notre cerveau et les nombreuses connexions cérébrales qui ont pu avoir lieu à cette occasion.


Par contre, certaines études tendent à dire que la marche est moins efficace pour des exercices de conceptualisation de la pensée, c'est à dire l'analyse, la réflexion. Pour cet objectif, vous avez besoin de concentration, de rester plutôt immobile. C’est l’une des questions posées aux étudiants de l’Université de Stanford par les chercheurs Marily Oppezzo et Daniel Schwartz, une recherche que vous pourrez retrouver dans l'article de Welcome to the Jungle.


Cette méthode existe depuis les années 90 chez les américains pour saisir les enjeux sociaux et de de l’environnement dans les stratégies d’entreprise avec Utopies. Eh, en termes d’innovation, ils sont forts ! Steve Jobs et Mark Zuckerberg utilisent cette méthode pour communiquer et développer la créativité de leurs équipes.


Visionnez la conférence Tedx sur le walk and talk :


Alors, si Mais ces méthodes sont aussi inspirées de nos chers écrivains européens. Jean-Jacques Rousseau considérait la forêt de Montmorency comme son cabinet de travail (Confessions).

Mes pensées dorment si je les assis. Mon esprit ne va si les jambes ne l'agitent. Montaigne.
Seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose. Nietzsche.