6 clés pour réussir dans l'entrepreneuriat au féminin.



Cette semaine, c'est La semaine à retenir pour les #entrepreneurs ou #porteursdeprojet en Pays de La Loire, #creationdentreprise avec

Les Folles Journées Pour Entreprendre dans sa 3eme édition du 12 au 17 octobre 2020 sur Angers, et les Pays de La Loire.

D’abord, je vous propose de vous expliquer comment j’ai découvert cette niche d’énergie revitalisante pour toute femme entrepreneure.

Lorsque j’ai commencé à réfléchir à mon projet, je ne connaissais pas bien Angers (je travaillais auparavant sur Tours et Nantes). Je ne savais pas du tout où je pouvais rencontrer les acteurs de l’entrepreneuriat, sans passer par un accompagnement long et détaillé sur le parcours entrepreneurial. C’est en en attendant ma fille à l’escrime que j’ai pu découvrir une brochure de la 1ère édition sur Les Folles Journées Pour Entreprendre. Eh oui, en mode projet, n'oubliez pas d'observer ce qui passe autour de vous. Saisissez chaque opportunité qui s'affiche sous vos yeux, la vie n'est pas cloisonnée. En fait,c’était exactement ce qui me convenait : j’ai repéré un atelier où je n’étais pas du tout novice sur les réseaux sociaux pour mon business. Aujourd'hui, c'est la 3ème édition de cet événement, mon entreprise a été crée depuis 2019.

Je vous conseille cet événement intimiste et très chaleureux, très loin des grands salons fourmillant de monde. Ici, vous pourrez faire un virage à 360°, car vous ressortirez en vous disant que c’est belle et bien l’aventure faite pour vous sur mesure.

Allez-y, celà vaut le détour, même si vous n’avez qu’une heure à y consacrer parce que vous êtes salariée, ou vous avez vos enfants à manager. Allez-y avec une amie, celà vous donnera encore plus d’énergie en sortant, effet garanti. Profitez des témoignages de femmes entrepreneures comme ce lundi 12 octobre à la MCTE d’Angers.

Au cours de cette soirée, j’ai retenu 6 ingrédients clés pour réussir en tant que femme entrepreneure.

1. Vous appuyez sur des personnes.


Il est essentiel de s’appuyer sur son premier cercle (son entourage proche doit être impliqué, enfants comme conjoint), ses amis, les réseaux d'entrepreneurs, les organismes comme MCTE , des animations proposées par l'Adie , CIDFF Maine et Loire, BGE ANJOU MAYENNE, CCI de Maine et Loire. Pour le CIDFF, rencontrez des personnes qui croient en vous, entourez-vous d’entrepreneurs et de professionnels de votre nouveau milieu. Mon idée entrepreneuriale a germé en allant à un des ateliers lors de ces folles journées pour entreprendre.

2. Bien vous connaître


Vous connaitre dans vos forces et vos lacunes est important pour vous faire aider et ne pas perdre votre énergie (il faut l'économiser, elle n'est pas inépuisable).

On ne peut pas chercher un métier ou une activité entrepreneuriale sans savoir qui l’on est! C'est amusant, car c'est exactement la même chose pour nommer votre projet en nom de marque. Sans vous connaître, vous ne pourrez pas parler de votre projet. Vos forces, vos valeurs et vos motivations servent à être forces de propositions et solutions pour votre future clientèle. Connaissez-vous avant de vouloir connaître votre cible. Et connaître vos faiblesses n’est à envisager que pour votre bien : mobiliser vos forces pour ce que vous savez faire avec excellence et différence. Pour le reste, faîtes-vous aider avec des formations professionnelles au fur et à mesures de vos besoins comme la négociation en affaire, la gestion du temps personnel pour votre temps professionnel avec le CIDFF. D’ailleurs, je me suis inscrite pour un de leurs ateliers. Et lors de l’élaboration de mon projet, j’avais profité des ateliers de la BGE sur les réseaux sociaux pour entreprendre il y a 3 ans.

3. Ecoutez-vous et comprenez votre besoin, votre pourquoi.


On ne se réalise pas pour le plaisir de son entourage, mais pour soi. Oui, oui, ce n’est pas une réflexion anodine. Moi-même, avant de créer La Fabrique du Nom, j’étais partie sur un projet pour être reconnue auprès des miens. J’étais très loin de l’activité entrepreneuriale très peu valorisée pour un projet de femme. Pour vous reconnecter à vos envies, Day Sens sera à même de vous accompagner dans ce cheminement fondamental.

4. Croyez en votre projet en premier pour captiver les autres.


Car des déceptions venant des autres, vous en aurez. Je ne le répéterai jamais assez: Observez ce qu’il se passe autour de vous, soyez curieuse. Votre idée n’est pas moins bonne qu’une autre. Le déclic part bien souvent de votre constat au quotidien, ce quotidien que vous connaissez mieux que d’autres. Testez, adaptez avec vos moyens de bords, et progressez petit à petit. Prenez l’exemple de Céline Kouassi qui a crée pour les angevins des jus de fruits originaires de Côtes d’Ivoire, sa Terre natale. Bissap est né de sa volonté et de sa force d’y croire avec un laboratoire dans sa cuisine familiale, avec ses propres testeurs (ses enfants, sa paroisse, son quartier), et ensuite dans un local professionnel plus tard pour les angevins. Qui y aurait cru ? Elle d’abord, sa famille, son quartier, la ville ensuite. Ses produits sont représentés dans 7 supermarchés et des restaurants sur Angers.

5. Soyez autonome dans votre projet professionnel comme dans votre statut de femme-maman.


Déjà, si vous vous rendez à cet événement, vous êtes sur la bonne voie. Il vous faudra travailler sur vos blocages pour voir vos enfants comme des leviers, et aménager votre temps personnel au service de votre entreprise pour le bonheur de toute votre famille. Tout cela s’apprend, même quand on est une femme. Le monde de l’entrepreneuriat n’est pas réservé qu’aux hommes (D’ailleurs, cette question ne se pose peut-être même pas en terme d’entrepreneuriat masculin). Adoptez une attitude positive et ne voyez pas que les obstacles, c’est contagieux. Plus vous mettrez en place des leviers pour devenir indépendante et plus vous serez forte, plus vous y croirez, et plus ça se répercutera sur votre projet. C’est l’effet Pygmalion, reprenez le contrôle de votre vie personnelle et sociale, trouvez des leviers pour avancer dans votre projet. Cassez ces codes sociaux qui empêchent les femmes d’être représentées dans le business à cause de leurs émotions, de leurs tâches ménagères et bien d’autres choses qui peuvent vous empêcher de travailler sereinement.

6. Choisissez des réseaux professionnels qui correspondant à vos valeurs, vos centres d’intérêts et vos préoccupations.


Choisissez un réseau à votre image, qui vous ressemble, et non par obligation de prospection future où l’on ne se doit que de sortir sa carte de visite ou évoquer son CA pour être intégré (chaque chose en son temps). Il existe Femme des Territoires que Marie Eloy a développé (petite sœur de Femmes de Bretagne). C’est un réseau d’entraides féminines pour se réaliser, monter en compétences par échange de coup de pouce, et aussi tout simplement échanger sur notre quotidien pour ne pas se sentir isolée en tant que femme. Il s’agit d’être plus solide, intuitive et audacieuse toutes ensembles, et non chacune de notre côté. Marie a commencé son projet comme vous, comme nous, enceinte avec deux enfants, avec une intuition, une observation de son environnement, et un business plan sur le vif pour créer une école Montessori, et dans une certaine instabilité financière. Un petit clin d’œil pour vous montrer qu’il n’y a pas que les familles d’entrepreneurs qui se lancent dans ce projet, ni les femmes avec une excellente situation financière, ou les diplômés de HEC. Même si vous n’aimez pas les chiffres, les études détaillées, le réseau pourra vous challenger et vous donner son regard bienveillant et inconditionnel en retour.

En conclusion, voici ce que je vous retranscris face aux réactions de l’auditoire de femmes à cette soirée :

L'entrepreneuriat peut commencer à tout âge, étudiante ou quadra, que vous ayez une grosse expérience professionnelle ou pas, beaucoup de diplôme ou pas, beaucoup d’argent ou pas.

Est-ce qu’il y a un moment particulier ? Non, ce que je fais aujourd’hui, je ne l’aurai pas fait avant.

Le déclic est venu à un moment donné et pas avant. Peut-être que ce n’était pas fait pour moi avant, j’avais peut-être besoin de vivre d’autres choses pour mon développement personnel et professionnel. En fait, c’est le moment quand votre besoin se présente, selon votre expérience.

Si vous avez des enfants et un conjoint, voyez-les comme une opportunité pour donner leurs goûts, et leur confier des tâches.

Oui, la famille est une aventure que l’on ne met pas de côté. C'est exactement la même chose quand on décide de reprendre des études à l'âge adulte avec un conjoint et des enfants. C'est une décision commune. Et puis, vous avez su élever des enfants, alors vous serez prêtes à tout. Il me semble que l'on ne vous a pas donné un mode d’emploi pour élever vos enfants à leur naissance jusqu’à aujourd’hui et manager votre quotidien...


Vous n’avez pas eu d’enfants, ce n’est pas grave, il n’y pas de dates précises pour les avoir. L’avantage est que vous pouvez lancer votre entreprise sans contraintes horaires, sans prises de risques financiers avec une famille à charge (vous aurez moins peur et aurez beaucoup plus d’ailes pour vous envoler rapidement).

Vous avez des soucis de santé, ou vous habitez à la campagne…ou alors il vous manque quelque chose dans votre quotidien qui est essentiel à vos yeux, voyez comment rendre cette problématique essentielle aux autres pour en faire votre métier.

Faîtes votre liste d’obstacles possibles et réels, et transformez-les positivement

Ces éléments seront envisagés en leviers de réussite. Si vous n’y arrivez pas seule, participez à de nombreux ateliers qui débloqueront vos croyances erronées et freins divers.

Alors, avez-vous téléchargé le programme avant la fin de cet article ? Sinon, il est encore temps, et inscrivez-vous.

Bien sûr, fort de son succès, il n’y aura peut-être pas de place pour tout le monde. Prenez-contact par téléphone pour connaitre d’autres dates d’ateliers à d’autres moments de l’année ! Il n’y a aucun risque, si ce n’est de trouver votre remontant d’énergie et votre bonheur professionnel.




Consultation :

 - appel whatsapp

 - visioconférence.

-  tchat, messenger ...

lafabriquedunom@yahoo.com

+33 7.69.05.32.29

  • Instagram
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Facebook

© 2020  La Fabrique du Nom